01 mars 2007

Noise

finalsusonoNoise est un One Shot, c'est à dire un manga contenant une histoire complète en un seul volume. Nous le devons à l'excellent Tsutomu Nihei, un nom qui ne vous est peut être pas inconnu puisqu'il est l'auteur de Blame!, déjà évoqué sur ce blog. Noise est d'ailleurs, nous allons le voir, une sorte d'introduction à Blame! qui lève le voile sur quelques mystères tout en posant de nouvelles questions. C'est du Nihei au sommet de son art, toujours publié chez Glénat.

Nous voici donc de retour dans le monde démesuré et technologique de Blame, contrôlé par une entité cybernétique, mais dans une époque antérieure. L'héroïne de cette histoire se nomme Musubi Susono, et travaille pour la police aux côtés de son équipier Clauser. Lors d'une enquête sur de mystérieuses disparitions d'enfants, le duo est attaqué par les membres d'une secte aux pouvoirs terrifiants : ils peuvent en effet transformer en monstre les humains qui se dressent contre eux.

Grâce à une étrange épée, Susono parvient à venger la mort de son équipier et décide de poursuivre la secte en question. Mais elle ignore que les forces qui se dressent devant elle sont bien plus puissantes qu'elle ne l'imagine. Son enquête dans cet univers toujours froid et inhumain (moins que Blame, mais quand même !) la mènera à l'aube de grands boulversements, qui pourraient bien modifier la face du monde à jamais ...

noise1L'auteur nous propose ici un nouveau conte post apocalyptique, une oeuvre aussi pessimiste que Blame! Pourtant l'histoire se déroule plusieurs siècles avant celui ci, et nous permet de mieux le comprendre. Quelques informations cruciales sur le dédale futuriste nous sont ainsi fournies, comme par exemple l'origine des Silicates, la fonction des Sauvegardes ou encore la nature réelle des Terminaux Génétiques. Mais que les fans se rassurent, tous les secrets ne nous sont pas livrés, et il faudra une fois encore faire travailler son imagination pour appréhender ce manga.

Ce qui est sûr, c'est que c'est bien Nihei qui est aux commandes. Dès les premières pages, nous retrouvons les décors vertigineux dont il a le secret. Grâce à son trait vif, dynamique, parfois violent, il parvient à créer une immersion totale dans ces structures démesurées, à tel point que les différents endroits parcourus par notre héroïne attirent l'oeil autant que ses actions. Cette dernière nous prouve par ailleurs que les interractions sociales sont possibles chez l'auteur : la voir discuter avec d'autres humains suffit à créer un décalage avec le silence omniprésent de Blame!

Noise n'est donc pas une répétition de l'oeuvre majeure de Nihei, mais plutôt son complément. Lire l'un sans l'autre serait illogique, sauf pour ceux qui, rebutés par cet univers oppressant, décident d'arrêter l'aventure en route. Les autres seront ravis et en demanderont encore, d'autant que la deuxième partie de l'ouvrage constitue un véritable cadeau pour les fans : il s'agit en quelque sorte du prototype de Blame!, dans lequel on retrouve les premières esquisses de Killy ... que du bonheur!

Posté par V A A N à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Noise

Nouveau commentaire